depuis septembre 2000

retour accueil


Actualités

Agenda

Etonnements

Notes d'écriture

Notes de lecture

Webcam

Bio

Biblio

La Réserve, 

Central

Composants

Paysage et portrait en pied-de-poule

1937 Paris - Guernica
    
CV roman

Bestiaire domestique

Retour aux mots sauvages

Ils désertent

Faux nègres

Journal de la Canicule

Vie prolongée d’Arthur
Rimbaud

Sans trace


Littérature 
du travail

pages spéciales


Archives

 

 


Webcam

 

Jeudi 23 janvier 2020 : Fontenay : que reste-t-il de Léautaud ?

"Juste à l'entrée du chemin, une stèle posée par la municipalité rappelle que l'écrivain a vécu ici au N° 24. De fait, il suffit de tourner la tête à droite pour voir une de ces maisons du XIXème siècle, petite mais assez harmonieuse, qui tente de boucher un peu la vue à l'opulente résidence derrière elle. Je connais déjà la maison, j'y suis déjà venu. Cette fois, je suis surpris de l'aspect pimpant de la demeure dont la façade à visiblement été repeinte assez récemment. Un véhicule est garé devant, elle est donc occupée. Comme les autres fois, je contourne la maison pour apercevoir à gauche tout un bric-à-brac de jouets d'enfants délaissés sur la pelouse. Lorsqu'on contourne la maison dans l'autre sens, au-delà de la haie d'arbres, on peut apercevoir la façade arrière Rien ne semble avoir bougé depuis ma précédente visite. Comme la porte d'entrée est entrouverte, je me décide à pénétrer, histoire de demander au propriétaire de regarder plus précisément. Mais de suite je me heure à une entrée minuscule, encombrée de poussettes ou sont accrochées six boites aux lettres. Etant donné la modestie de la demeure (Paul Léautaud y vivait seul), je me demande comment on a fait pour aménager six appartements dans un espace aussi réduit. J'en profite pour photographier l'antique rampe d'escalier qui mène à l'étage et à d'autres logements, en imaginant la main du fameux Léautaud appuyée dessus avec les marches de bois qui grinçaient sous lui tandis qu'il appelait probablement l'un des nombreux chats ou chiens qui partageaient sa maison. En réalité, à part la présence de la plaque, peu de choses rappellent Léautaud à Fontenay. La médiathèque n'avait aucun de ses livres au moment où j'y suis passé (mais un des miens !). Il y a tout de même une rue à son nom mais l'établissement scolaire juste en bas de chez lui se nomme collège des Ormeaux " (note d'Etonnements du 28/01/2020).

Fontenay2020-5.JPG (166259 octets) Fontenay2020-6.JPG (158709 octets)
Fontenay2020-9.JPG (130517 octets) Fontenay2020-7.JPG (152604 octets)
Fontenay2020-8.JPG (172293 octets) Fontenay2020-10.JPG (132490 octets)
Fontenay2020-3.JPG (167626 octets) Fontenay2020-4.JPG (143190 octets)
(28/01/2020)

Mardi 21 janvier 2020 : maison, première floraison de l'année :

Les orchidées d'intérieur ont l'habitude de fleurir en plein hiver. La belle surprise de ce début d'année provient d'une potée d'Haemaria que je possède depuis au moins vingt-cinq années et qui a eu le temps de fabriquer de nombreux rhizômes. Ainsi, vingt-deux hampes florales ont émergé pour cette orchidée réputée difficile à cultiver, placée devant un Poinsetia à feuillage rouge et vert qui ne démérite pas depuis trois ans. Les autres orchidées, plus faciles à faire refleurir, comme les phalaenopsis, assurent l'humidité requise et commencent à laisser éclater leurs fleurs.

FloraisonJanv2020-14.JPG (157568 octets) FloraisonJanv2020-15.JPG (155789 octets)
FloraisonJanv2020-16.JPG (113313 octets) FloraisonJanv2020-10.JPG (125322 octets)
FloraisonJanv2020-12.JPG (126055 octets) FloraisonJanv2020-9.JPG (119351 octets)
FloraisonJanv2020-18.JPG (118434 octets) FloraisonJanv2020-11.JPG (129489 octets)
FloraisonJanv2020-19.JPG (121437 octets) FloraisonJanv2020-22.JPG (117514 octets)
FloraisonJanv2020-21.JPG (125949 octets) FloraisonJanv2020-20.JPG (130300 octets)

Les autres orchidées, deux cymbidiums dont le poids accuse une bonne dizaine de kilos chacun, passent la majeure partie de l'année dehors et sont remisées dés les premières gelées dans une serre au rez-de-chaussée. Les sept hampes florales, dont certaines atteignent un mêtre, commencent à peine à vouloir déployer une ou deux corolles : à suivre, tandis que dans le jardin apparaissent déjà les feuilles des orchis de nos régions. Les roses de Noël, transplantées de la maison de mes beaux-parents depuis déjà six ans, et d'une rusticité à toute épreuve, continuent de fleurir sans vergogne.

FloraisonJanv2020-4.JPG (118299 octets) FloraisonJanv2020-3.JPG (118972 octets)
FloraisonJanv2020-2.JPG (170466 octets) FloraisonJanv2020-1.JPG (113182 octets)
(22/01/2020)

 

Entre Noël 2019 et le jour de l'an 2020 : trajets de fêtes à Mont-de-Marsan, Saint-Dizier et Orléans :

Mont de Marsan pour un Noël doux : les fleurs dans les jardins, les promenades sous les pins et la nuit qui tombe dans les jours encore brefs.

Montmarsan2019-3.JPG (150732 octets) Montmarsan2019-1.JPG (141190 octets)
Montmarsan2019-4.JPG (153568 octets) Montmarsan2019-2.JPG (128238 octets)

Saint-Dizier dans le milieu des fêtes avec le sapin qui compte un admirateur de plus.

stdizier2019-1.JPG (152717 octets) stdizier2019-2.JPG (170506 octets)

Orléans dans les rues froides et désertes du matin de l'an neuf, les décorations semblent déjà attendre le prochain Noël.

Orleans2019-1.JPG (121168 octets) Orleans2019-2.JPG (147230 octets)
Orleans2019-3.JPG (146972 octets) Orleans2019-4.JPG (158135 octets)
(06/01/2020)